Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 août 2015 5 21 /08 /août /2015 21:15

Certains philosophes considèrent que le but de la vie, ce qui lui donne sens pour l'homme, c'est le bonheur, d'autres la vérité, d'autres la vertu. Kant par exemple pense que la vertu doit être privilégiée, et que le bonheur dépend de trop de facteurs aléatoires pour être sûr, mais qu'il peut survenir par surcroît.

Les épicuriens pensent que le but, c'est le bonheur, et qu'il s'obtient grâce à un calcul des plaisirs et des peines.

Comment être heureux? Plaisir, maîtrise de soi, actualisation de son potentiel, confort, richesses des relations, c'est un autre problème.

Mais je pense, comme les épicuriens, que le bonheur est le sens de la vie, et pour une raison bien simple. La vie est justifiée dans le temps du bonheur. Puisqu'on est juste heureux au moment que l'on vit, il n'y a pas de temps perdu alors, ni de questions comme : Pourquoi vivre, quel est le sens de la vie ? puisque, justement, on est content d'y être, donc on est dans le sens lui-même. C'est d'ailleurs le vrai sens de vivre l'instant. Non qu'il faille se concentrer nécessairement sur l'instant pour être heureux. Mais l'inverse est vrai, à savoir, on vit l'instant présent naturellement quand on est heureux. On coïncide avec la vie et le temps alors. Il n'y a pas l'impression de temps perdu.

Dans la tristesse par contre, la question du sens de la vie apparaît, car on n'est pas content d'y être. L'instant présent ne se suffit plus à lui-même. Apparaît alors l'impression de temps perdu, de sens à donner, d'actions ou d' oeuvres à accomplir pour compenser et donner du sens.

C'est pour cela que pour moi, être heureux, c'est vivre l'instant présent qui suffit à justifier la vie, et ne plus avoir de problèmes sur le sens de l'existence puisqu'on est dedans, qu'n ne lui est plus étranger, qu'on coïncide avec lui.

Partager cet article

Repost 0
Published by FRED V
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens