Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 17:12

Novembre 2014




Sale état. Dépression. Malgré la fatigue, l’épuisement, impossible de m’endormir. Plus envie de lire, plus envie de vivre. Pris au piège d’une relation toxique, pratiquement sado-masochiste, où j’ai le rôle du masochiste. Et le pire, c’est qu’elle n’est pas mon genre. Il y a la blessure narcissique bien entendu, mais aussi le deuil de bien des échanges, du sexe, du temps passé ensemble, car nous étions pratiquement toujours ensemble. En cours, côte à côte, à rigoler et se faire du pied, à la bibliothèque, en voiture car elle me ramenait, chez elle, au lit, nous promenant. Mais il y avait beaucoup de tension entre nous, des ressemblances et des différences pas toujours heureuses. Et cela se résorbait par la sexualité. Mais le désir sexuel non assouvi rend la tension extrême. Je me suis fait avoir, mais je suis aussi responsable. J’ai accepté de marcher, de m’engager, de perdre un peu mes résistances, et j’ai perdu le contrôle. Expérience intéressante. Elle m’a ouvert les portes de la perception, même si je crois lui avoir servi d’objet sexuel en fin de compte. Pas du tout littéraire, égoïste, n’ayant pas le moindre intérêt pour mes productions écrites, n’étant même pas mon style physiquement, je l’aimais quand même. J’avais des échanges intéressants avec elle. Je m’amusais bien, et, surtout, je ne m’ennuyais pas. Elle me faisait rigoler. J’adorais son corps aussi, corps électrique, très réactif, et j’adorais la caresser, lui donner du plaisir.
Comment la retrouver en cours, maintenant, et être distant, avec les autres, comme si elle était une étrangère, comme si je ne l’avais jamais connu ?
Et comment retrouver le sommeil ?
Et comment occuper mon temps ?
j’aurais aimé la pénétrer encore.


Le soir, lecture du 1er chapitre de Irvin Yalom. Très bon, mon intuition ne m’avait pas déçu. C’est autre chose que le livre offert par elle. Le mien est aussi bien supérieur je pense. Elle était avide d'en connaître le titre. Une fois dit, elle l’a acheté, m’en a parlé une fois, et c’est tout.
Elle n’a même pas laissé de commentaires sur mon blog, et pourtant cela aurait été une bonne marque d’attention et d’affection, de considération.
J’ai passé trop de temps chez elle. Je suis devenu dépendant du lieu aussi, passant pratiquement plus de temps dans son cocon que chez moi.
En fait, la voir me rendait nerveux, je m’en rends compte maintenant, avec sa manie de me rabrouer assez brutalement très souvent.
Quand je pense qu’elle est venue me chercher, a tout fait pour me séduire tandis que j’étais relativement indifférent au début, et que, une fois la proie complètement addicte, elle me rejette pour son ex. Je suis devenu complètement dépendant. J’ai des tas d’images, de sensations, son corps m’obsède, ses anciennes attentions et manœuvres de courtisane pour m’avoir, son odeur, le goût de sa bouche, ses seins, son sexe, son cou, son visage.
Je suis « possédé » !


J’ai revu un ancien prof de philo dans les rues Poitevines. Hasard, coïncidence ? Toujours est-il qu’il était froid, distant auparavant, et très gentil et chaleureux hier. Il s’est même déplacé, changeant de trottoir, pour me saluer, j’en ai été retourné.


Il y a pleins de filles, de femmes, plus jolies, plus gentilles, plus charmantes que V, et attirées par moi. Pourquoi devrait-elle être mon Odette de Crécy ? Et elle croit à l’astrologie ! C’est complètement rédhibitoire pour moi. J’ai voulu lui donner une chance. Et finalement, je ne sais pas comment je vais pouvoir me remettre de cette histoire. Elle n’a sans doute jamais eue réellement l’intention de rompre avec son ex, comme elle me l’avait dit, mais était soucieuse de ne pas perdre ce qu’on avait. Finalement elle l’a perdu, et je l’ai perdu.


Journées antérieurs tendues. Troubles identitaires. Manque de sommeil. Ingratitude d’A, toujours aussi beau mystérieusement. Il m’évoque Peter O Toole ou Patrick Dupont.
Déçu par V. Elle ne m’a pas texté jeudi, alors que ça n’allait vraiment pas. Puis, pas d’appel de tout le week-end, et pourtant elle m’avait écrit qu’elle le ferait. Très déçu. Elle n’a même pas pris 5 minutes pour m’appeler. Je crois qu’elle ne me comprend pas et qu’elle est devenue toxique. J’essaie de me désintoxiquer mais ce n’est pas facile. Le fait qu’elle soit dans ma formation complique les choses. Il me faut vite trouver d’autres occupations, et une autre fille plus à ma convenance. Son corps me manquera. Elle me manquera en fait, mais ça a commencé de façon fusionnelle. Ca ne pouvait que mal finir.
2 mois, c’est court quand même.
2 mois intenses et épuisants.

Partager cet article

Repost 0
Published by FRED V
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens