Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 02:45

Fatigué. Mon corps tremble. Le kiné m'a dit qu'il s'agissait soit d'une conséquence d'un grand stress, soit d'une maladie grave dont il tairait le nom pour ne pas m'angoisser davantage. Ce ne serait pas une première pour moi, que de subir des symptômes corporels de problèmes psychiques, mais la nouveauté est toujours troublante en ce domaine. Enfin, à une époque, l'angoisse était telle qu'elle raidissait mes jambes, et mécanisait ma marche, alors je peux espérer.

Depuis que j'ai une TV, je la regarde trop. J'en suis dépendant. Je cible mes programmes à l'avance, mais je zappe malgré tout, et je tombe sur des émissions tellement affligeantes, talk shows, TV réalité, films et téléfilms débiles, que j'en suis tout de même surpris. Comme je l'ai déjà écrit, ses émissions ne me laissent pas indifférent. Elles me blessent et génèrent un grand mépris pour une portion de l'humanité. Peut-on expliquer sociologiquement cette inclination à la bêtise, l'infantilisme, la vulgarité, l'humiliation, l'ignorance et la violence? S'enracinant dans des motifs autres que sociologiques, cette attirance alors constitutive serait le signe d'une dégénérescence, d'une infériorité organique réelle, et il faudrait l'assumer. Aucune égalité entre les hommes. Des différences psychiques sont la résultante de complexités et organisations corporelles. C'est d'ailleurs ce que je crois. Le fait d'appartenir à 1 classe privilégiée ne rend pas les hommes qui en sont issus plus aptes pour autant, la majorité étant totalement hermétique à la culture, et les individus doués et supérieurs issus de la classe populaire s'ouvrant par la nécessité de leur nature aux oeuvres les plus profondes. Tels furent par exemple Genêt, Pasolini ou Camus.

Partager cet article

Repost 0
Published by FRED V
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens