Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 00:27

Régime autocratique (qui tire son pouvoir de lui-même), autoritaire, dictature.

Expérience qui tourne mal

Cadre: Allemagne: pas un hasard

Des rituels: Un symbole

Un salut

Un uniforme

Des règles

Esprit communautaire

Entraîne l'exclusion de tous ceux qui n'appartiennent pas au mouvement, ou qui ne veulent pas y entrer.

Le professeur désire montrer que les individus sont plus malléables, manipulables qu'ils le pensent. Les conditions de l'émergence d'une dictature sont réactualisables selon lui. Force du groupe, de l'autorité.

Un chef, un leader: Le professeur.

Théorie du bouc émissaire de René Girard. La violence est à l'origine de toute société. Expulsion de la violence du groupe, (à cause des rivalités mimétiques, tout le monde désire ce que désire l'autre, grosse pression du groupe) sur un bouc émissaire innocent et incapable de se défendre: "Les animaux malades de la peste" de La Fontaine

Qu'en pensez-vous?

Les individus sont-ils plus manipulables qu'ils le pensent?

Pensez-vous que vous avez la force, la maturité psychique pour prendre du recul, et résister à l'autorité et à la pression du groupe?

Pensez-vous comme Monsieur Wenger que le fascisme pourrait revenir un jour, y compris en Allemagne?

Des scientifiques proposent à des individus ordinaires de participer à 1 expérience, l'expérience de Milgram, un classique en psycho. Il s'agit d'un jeu télévisé (voir "le jeu de la mort" sur youtube). A chaque fois qu'un cobaye, la personne interrogée, se trompe, l'interrogateur doit lui infliger une décharge électrique. Il peut refuser mais il est éliminé du jeu. Le cobaye est censé accepter les règles aussi bien sûr. Le cobaye est dans 1 cabine où on ne le voit pas mais on l'entend. Il simule des cris de douleur. Il y a une progression dans l'intensité de la décharge. A la fin du jeu, il y a même une douleur insoutenable et un risque mortel. L'intérêt de l'expérience consiste dans ses résultats inattendus. La plupart des questionneurs ont infligé des décharges dangereuses pour l'intégrité de la personne interrogée, certains allant jusqu'au risque mortel. Et cela principalement par peur de l'autorité incarnée par les scientifiques et l'incapacité à lui résister. Les hommes étant conditionnés toute leur vie à obéir, leur autonomie et esprit critique sont atrophiés. C'est ainsi que les hommes sont facilement manipulables et dociles.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens