Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2016 5 30 /12 /décembre /2016 19:29

 

Vu un reportage où les femmes qui avaient couché avec les Allemands étaient tondues, voire lynchées et violées. Le narrateur disait que c'était le fait des "résistants de la dernière heure", bref des mauvais français en somme. Je suis bien d'accord. Mais j'ai une question. Où étaient les bons français, les vrais résistants? Ils n'étaient pas là pour protéger ces femmes en tout cas. Etait-ce par lâcheté, parce qu'ils ont été surpris, submergés par la violence de la foule, ou étaient-ils également parmi les lyncheurs? Dans ce dernier cas, ce serait aussi de belles ordures! En tout cas, on a pas beaucoup de témoignages impliquant des résistants ou des hommes qui se soient interposés. 

Facile d'exclure sa propre potentielle monstruosité, et de la projeter sur le supposé tout autre, quelque soit le nom du tabou transgressé, l'assassin, le collabo, le traître, le parricide ou le pédophile. La monstruosité, ou "l'inquiétante étrangeté", on la porte tous en soi, et c'est le fait des gens "normaux" l'ignorant volontairement qui engendre le plus grand mal.  Les tueurs isolés font moins de victimes que les gens ordinaires (Hiroshima, les nazis, les communistes, les guerres mondiales, guerres de religion, etc, au final des millions et des millions de victimes.) Et ce n'est pas fini.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lawrence King
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens