Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 décembre 2016 1 12 /12 /décembre /2016 15:46

 

J'ai déjà écrit que pour moi, alors que la littérature russe renforce les névroses de ses auteurs, en substituant le repliement vers une idéologie particulière (l'orthodoxie), au système Hégélien, critique que Sartre développe à propos de Kierkegaard et du protestantisme, la littérature américaine l'emporte parce que ses auteurs cherchent l'émancipation individuelle, la sortie de la névrose dépersonnalisante, ce que Gilles Farcet appelle "individualisme cosmique".

Il y a souvent une sorte d'anarchisme à l'oeuvre dans leurs vies que je situerais plutôt à droite, dans le sens ou il s'agit d'un véritable effort de recherche et de libération individuelle, qui peut avoir de l'impact sur la société, tandis que les anarchistes de gauche, les mouvements d'anarchiste, ne peuvent être véritablement émancipateurs, anarchistes,. Il y règne en fait l'esprit de groupe, l'esprit de parti, et ses membres pensent à peu près tous la même chose, et ont tous les préjugés dominants de leur temps, bref n'ont pas de pensée personnelle. L'anarchisme est d'abord une affaire individuelle, ou il n'est pas.

Whitman, Thoreau, Henry Miller, Fante, Kerouac, London dans une certaine mesure, et tant d'autres sont tous des anarchistes de droite (même s'ils s'intéressent à la société, ils restent farouchement indépendants et peuvent dérouter leurs amis, partenaires de lutte, et admirateurs).

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens