Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2016 1 12 /12 /décembre /2016 15:55

 

Etre tueur à gages, c'est comme être militaire, c'est être un larbin. Le tueur, même s'il n'en a pas envie, est obligé de tuer si la mafia l'ordonne, et même si la cible est son meilleur ami. Rien de noble et courageux là-dedans, bien au contraire.

Le militaire tue, sans se poser de questions, parce qu'il prétend que c'est son devoir, que si son supérieur lui en a donné l'ordre, il lui faut obéir, que c'est nécessairement bien. C'est se dédouaner lâchement de toute responsabilité. Le supérieur peut se tromper, être du mauvais côté et remplacer le "je" par le "nous", comme je l'ai entendu par un légionnaire connu, non pas "j'ai tué", mais "nous avons tué", c'est ne pas assumer ses actes, car il s'est engagé, il s'est résolu à ne pas réfléchir, à ne pas s'opposer, à tuer etc. Ce type passe pour un dur. C'est un lâche en fait, un larbin, comme presque tous les militaires en fait. Certes, il y en a quelques uns qui obéissent à bon escient, ou désobéissent, mais la situation du militaire l'incline déjà à une soumission exacerbée, une servitude intrinsèque au métier. A méditer.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lawrence King
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens