Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 avril 2018 2 03 /04 /avril /2018 23:09

Quand Brian dansait, il avait des intuitions de pensées et d’actions qui surgissaient. Lors d’une de ses « transes », il eut une intuition de ce type. Malgré son coup de foudre pour la petite Coréenne, il s’aperçut qu’il aimait encore Clara, qu’il la désirait. Il ne savait si elle n’éprouvait qu’indifférence ou si elle avait peur de son propre désir pour lui, mais il ne parvenait pas à lui en vouloir. Il ne la détestait pas. Et même, malgré la grande distance qu’elle lui imposait, il s’apercevait que son ressentiment faussait sa perception. Une femme capable de générosité dans ses actions, et qui écrivait des textes parfois réellement motivants et inspirants, ne pouvait être dure comme il l’avait cru. Et tant pis pour lui, et peut-être pour elle, s’il lui posait un problème particulier. Et ce qui le surprenait, c’est qu’elle l’influençait. Un échange entre Clara et quelqu'un qu’elle interviewa à propos de la posture, lui revenait souvent en mémoire quant il se tenait mal, et il la rectifiait, se redressait. Il avait lu récemment un article de Clara sur un livre qui l'avait inspirée, « Les Tisserands : réparer ensemble le tissu déchiré du monde », et comme l’article lui avait beaucoup plu, il avait emprunté le livre à la médiathèque de la ville. Cette femme était quelqu'un de bien, mais ce n’était pas celle qui lui apporterait ce dont il avait besoin, et il n’était pas un homme pour elle. Il ne comprenait pas pourquoi elle fuyait aussi l’amitié qu’il lui avait proposé. Tout ça était compliqué, et le dépassait. Il y avait lui, son histoire, elle, son histoire, et le Cosmos qui favorise ou non les histoires communes. Parfois, aussi, il est bon d'entreprendre et de favoriser le destin. 

Il en concluait qu’ils étaient sur la même longueur d’onde mais, tous les deux aux extrêmes, ils se repoussaient. Jusqu’à un soudain revirement et un rapprochement inéluctable ? Il aurait aimé la voir, ne serait-ce que pour conforter ses intuitions, ou dissiper une illusion.  Et en même temps, elle refusait de le rencontrer, ne commentait pas ce qu’il lui envoyait, et ne lui donnait pas les infos qu’il lui demandait. Les signes de son désintérêt était évidents, et il ne voulait pas les voir. Mais pourquoi lui avait-elle répondu quand il avait été clair sur ses intentions, quand il ne désirait qu’une réponse positive, sinon qu’elle était mu par quelque désir inconscient ? Il s’était enchaîné à elle en imagination. Il lui fallait couper les ponts. Il aurait préféré les franchir. Ah Clara Ka, Brian se souviendrait de toi ! Tu fus aimé comme peut-être jamais on ne t'aima, et tu ne le sauras pas.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens