Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 17:06

 

 

Je n'ai pas vecu assez longtemps a Londres pour pretendre avoir sonde l'esprit de la ville. Et puis, comme mon niveau d'anglais ne me permet pas une communication satisfaisante avec les autochtones,  je ne peux reellement les situer.

Neanmoins, ayant beaucoup bouge depuis mon arrivee, j'ai collecte une quantite d'experiences, qui pourraient presque, developpees, me servir de matiere pour un livre.

C'est qu'en effet, tout differe de la France ici.

 

Cela est quand meme surprenant de constater autant de differences a si peu de distance, et entre des pays provenant d'une meme aire civilisationnelle.

La nourriture, le climat, les paysages, les lieux de convivialite, le langage, les transports, l'architecture, le melange de population, les habitudes, la politique, la place de la  culture et jusqu'a la mentalite des individus sont specifiques au lieu. ( et que dire du clavier adapte a leur langue, c'est-a-dire sans accents )

 

D'abord, il y a des evidences, et les cliches aussi, plus ou moins fondes,sur la langue, le climat, la nourriture !

 

L'anglais par exemple. Pas de probleme, c'est une evidence, il y a des differences. Mais combien de  non expatries  savent-ils comme il est difficile de comprendre et de se faire comprendre, l'ecart immense entre l'oral et l'ecrit, les batailles dantesques pour ne serait-ce que commander un cafe ?

Car il existe une maniere exacte de prononcer one coffee et la plus legere faute d'accentuation et c'est l'incomprehension du Britannique, qui, admettons-le, n'y met pas beaucoup du sien en general,

Sans compter qu'il faut s'y faire, au flux rapide et precisement accentue de l'Anglais car si, en France, il peut ralentir par souci pratique, il ne faut pas y compter chez lui.

Cette "incommunicabilite" constante, cette impossibilite de s'exprimer pleinement, est amusante au debut, mais devient vite lassante. Je me fais parfois l'impression d'etre un autiste, et alors je ressens le besoin d'entendre du francais, et de le parler. Il a fallu que je m'en eloigne pour prendre conscience de la beaute de ma langue maternelle. Quel plaisir de visionner des extraits du "roi et l'oiseau" sur le net, et d'ecouter cette merveilleuse poesie, avec cette douceur  de notre langue qui charme tant les etrangers.

 

Pour ce qui est du climat, le prejuge est fonde sur du solide. Oui, il pleut tres souvent a Londres. Le taux de pluviometrie n'est pas superieur a celui de Paris, mais en place de quelques averses tres denses, c'est une quantite incroyable de pluies comme du crachin qui vont tremper Londres, lui donner cette atmosphere humide. Et puis il fait froid, il vente, et nuit noire a 16h l'hiver.

Comme chaque chose a son contraire dans l'immense dynamique de l'Univers, c'est sans doute grace a ce temps difficile que Londres contient de si beaux parcs, remplis d'arbres aux merveilleuses couleurs, et peuples d'ecureuils et de renards. Et comme Londres est 17 fois plus etendue que Paris pour 3 fois plus d'habitants, et que sa population est donc plus de 5 fois moins dense, les Londoniens ont  souvent des jardins, et,aides par la pluie qui leur permet d'en developper tous les possibles,la munificence de leurs jardins les recompensent de leurs soins.

 

C'est ce qui m'a le plus marque au debut, les immenses et magnifiques parcs et les innombrables jardins particuliers, si vivants parce que remplies de couleurs et d'animaux.

 

Pour la nourriture, eh bien, la cuisine n'est pas ce dans quoi les Anglais excellent. Ici, il y a  beaucoup de vegetariens.

Est-ce lie a leur amour, louable, des animaux, et des chiens en particulier ?

En tout cas, difficile de trouver une boucherie, un poissonnier dignes de ce nom, de la viande ou du poisson autres que sous cellophane !

En fait, la cuisine anglaise a evolue ces dernieres annees, influencee par une  immigration specifique, notamment indienne ey pakistanaise.

 Comme la paella et le couscous sont devenus des plats referenciels en France, ici c'est le poulet au curry qui remplace progressivement le traditionnel "fish and chips".

Le "chicken" est omnipresent, dans tous les etals des petites echoppes, dans les grandes surfaces ( Tesco, Sainsbury, Costercutter, Marks&Spencer ), dans les chaines alimentaires tels KFC ou meme Mac Do, dont beaucoup plus de produits qu'en France sont a base de poulet !

 

Ce qui me manque ici, c'est le pain. Ce qui sert de pain aux Anglais, c'est du pain de mie et c'est lassant a la longue. Il est possible de se procurer du pain polonais et francais mais de mediocre qualite !

Ah, le bon pain francais !

Par contre, s'il est une specialite culinaire que les anglais reussissent, dont  ils n'ont pas a rougir, c'est la patisserie. Leurs muffins au chocolat sont delicieux, et je crois qu'il me serait possible de me damner pour un cheesecake aux framboises.

Helas, selon l'eternelle loi du yin et du yang, le plaisir que l'on prend a manger ces delicieux gateaux se paie de son envers, l'embonpoint que l'on acquiert presque instantanempnt sur le corps et le visage,

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens