Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 10:11

 

 

 

 J'aimerais montrer que la couardise, une certaine forme de couardise, est seule naturelle et seule à même de sauver le monde et les hommes.

 Ce n'est pas justification facile ou mauvaise foi, puisque j'ai moi-même combattu,  j'ai surmonté ma peur de nombreuses fois.

J'ai ete jusqu'a sauter en parachute alors que je n'en avais pas envie, bref j'ai passé beaucoup de temps à me pourrir la vie, gratuitement, mais non sans motifs.

Il est possible que la psychanalyse explique ce comportement, comme par exemple l'intériorisation d'un ideal du moi qui empêche d'être soi.

Il est possible que cette intériorisation soit très fréquente, la plupart du temps se calquant sur le modèle de principes virils et héroîques hélas.

 

Toujours est-il que le comportement de l'homme courageux, qui surmonte sa peur, est une connerie, et  comme c'est hélas le modèle dominant, le monde est un charnier.

 

Tout vient de ce que l'homme ne suit pas les préceptes naturels; La peur l'avertit d'un danger. Son instinct est de l'écouter, mais son éducation l'a tellement vicié qu'il se sent obligé de surmonter sa peur, de lutter  contre ses instincts et la nature.

Or, quand on n'écoute pas la nature, on se coupe de soi-même, et on le paie.

 

Ainsi les animaux suivent les préceptes de la nature, et comme ils sont sains, ils ne tuent que ce dont ils ont besoin, se battent parfois pour des femelles ou un territoire, mais ne connaissent pas la guerre.

 

L'homme est plus intelligent, et pourtant son comportement est absurde.

 

Lorsque l'on tire sur un animal, celui-ci a peur, et écoutant la nature et son instinct, qui le poussent à se préserver, il s'enfuit.

Quand on tire sur un homme, l'homme dans un premier mouvement recule, puis, par idéalisation de lui-même fait face.

Ce faisant, il va contre-nature, et il prend la balle. Le voici tétraplégique et bien malin !

 

Or c'est ce qui se passe à l'échelle de millions d'hommes lors des guerres.

Ces hommes ont peur, et c'est bien légitime, mais ils bravent leur peur (ils se dupent eux-mêmes, ou sont conscients mais manquent du vrai  courage qui consiste à affirmer et souvent à suivre sa peur ), et ils meurent, deviennent infirmes par dizaines, par centaines, par milliers.

Leurs armes se multipient, sont plus performantes, mais ils conservent leur âme belliqueuses et héroîques, et ils meurent par millions. Comme c'est absurde !

Puis on arrive au nucléaire...

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L

oui !!!


Répondre