Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 19:59

 

J'ai eu une période Pasolinienne.
Il a, en effet, réalisé 4 films qui m'ont beaucoup touché, et même placé dans un état de conscience alternatif, transporté.

 

Le premier, c'est "L'évangile selon Saint-Matthieu", la plus poétique des adaptations des évangiles que j'ai pu voir.

 

Le deuxième, "Accatone", est empreint d'un charme, d'une innocence et d'une vie que l'on ne trouve que dans les films italiens.

 

Le troisième, c'est "Mamma Roma", comptant les rapports d'une mère et d'un fils auquel je me suis identifié, et dont l'issue est tragique.

 

Le quatrième, c'est "Théorème", dans lequel Terence Stamp sert de révélateur Christique à tous les personnages d' une même famille, qui pourront ainsi trouver leurs voies.

 

Pasolini était aussi un grand poète, et un homme de gauche courageux et luçide, qui osa lancer à la face des étudiants de gauche : "Je vous déteste parce que vous êtes fils de riches. J'aime les flics parce qu'ils sont fils de pauvres."

 

Il avait compris, et avait eu le courage de le dire, que la contestation étudiante était de l'affectation de la part de ceux qui deviendraient, et qui sont effectivement devenus la classe dominante.

 

Un vrai rebelle, comme Dali, Genêt ou Kerouac

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

ben 31/01/2013 21:12

u regard complémentaire , un angle d'approche différent sur Pasolini

http://labobaleno.blogspot.fr/2013/01/camuspasolini-ethique-et-esthetique-du.html

Présentation

Recherche

Liens