Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 23:29

 

 

 Bourdieu a bien raison d'insister sur le fait que le vrai scandale, c'est que prendre ses reves pour la realite ne soit pas la norme ( dans le sens ou les reves doivent s'incarner reellement, modeler le reel a leurs avantages ), mais soit considere comme pathologique. Helas, le reel ne permet qu'a bien peu d'hommes d'y realiser leurs reves, et ils se refugient dans le fantasme, des derivatifs ( TV, lecture ), ils vivent par procuration,ou bien ils renoncent a choisir leur vie.

Et c'est un reel abhorre qui s'impose.

Donc, lorsque des sociologues actuels disent que les hommes ont une conduite plus lucide sur leurs affaires que le pensait Bourdieu, a peu pres adequate a ce qu'ils peuvent obtenir en fonction de leur situation, c'est vrai, mais c'est aussi tout le probleme, la non remise en cause de la pauvre portion de reel qui leur echoit, les faibles champs de possibilites qu'on leur permet. Et c'est contre ca que Bourdieu s'est revolte justement. Montrer l'inegalite des reves, des desirs, des possibilites de chacun en fonction de l'inegalite du donne originaire.

 

La force de Bourdieu, c'est d'avoir mis a jour les processus de domination et de legitimation de la domination.

Sa faiblesse, c'est de ne rien voir d'autre, de biologiser a outrance les rapports humains en quelque sorte.

On peut aimer Proust pour des tas de motifs qui echappent au desir de differenciation et de domination dans le champ culturel.

Partager cet article

Repost 0
Published by FRED V - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens