Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 10:09

 

 Après un moment d'émerveillement lors de mon arrivée en Angleterre, je finis par m'habituer à tout ce qui fut nouveau au commencement.

Au début, je sortais en quelque sorte de mon moi, puisque tout y était découverte, et tentative d'adaptation au mode de vie Londonienne. Mais comme dit Bouvier, on emporte toujours son moi quand on voyage.

Aussi je finis par me faire assez rapidement à tout ce qui m'était proposé, et mes problèmes existentiels revinrent.

 

Ceci dit, la richesse de la ville, les multiples possibilités de rencontre que j'y trouvais me permirent d'aller de l'avant, malgré mes phases de stagnation/régression habituelles.

Ma vie à Londres fut pleine et épanouissante, et malgré cela, lorsque le charme de la nouveauté s'estompa, je jugeai assez durement le Pays et ses habitants, comme en témoigne mes quelques articles sur Londres.

Beaucoup de choses m'ont déplu dont le climat, la nourriture, l'inculture ambiante et , j'ai par contre loué le civisme des gens.

Je voudrais corriger mon appréciation générale car le retour en France, pour les fêtes de Noël, fut assez pénible.

 

S'il y a une différence notable, entre les Anglais et les Français, c'est bien la politesse des premiers et l'agressivité des seconds.

J'ai lu dans des livres sur les expat qu'il est difficile de se réhabituer aux Pays latins après s'être immergés dans le mode de vie Anglo-Saxon, parce que ce qui nous paraissait être un mal inéluctable avant l'expat ne l'était pas en réalité.

 

Donc je craignais un peu mon retour en France. Comment allais-je vivre la mauvaise humeur, la hargne française ?

 

Eh bien, dès l'Eurostar, je m'embrouillai avec une femme assez agée.

Ayant 3 sacs avec moi, j'attendis qu'un homme qui bloquait le passage rangea ses affaires avant de passer de l'autre côté, car je ne pouvais que le bousculer autrement.

Ce qui est normal pour un anglais.

Eh bien, je me suis fait descendre comme c'est pas permis par une française parce que pour elle je devais passer sans attendre. Mais que j'attendais pour ne pas bousculer l'homme, c'était inconcevable pour elle.

Tellement éloigné de la mentalité anglaise où les gens s'excusent quand, par mégarde, on les bouscule !

Ceci est leur réputation, mais ce n'est pas une légende, ils font vraiment ça.

Dans le métro bondé, on n'empiète pas sur le territoire de l'autre, et on s'excuse à la moindre occasion, a la Japonaise.

Le revers de cette attitude, de ces moeurs, c'est peut-être un manque de franchise.

On n'y est pas très direct, on met beaucoup de formes.

Donc, les débats d'idées sont assez consensuels. On y évite de heurter son interlocuteur qui pourrait facilement être choqué.

 

Ne pourrait-on concilier bonnes manières et polémiques de haute volée ?

Q'importe, la délicatesse anglaise est bien agréable.

 

Peu après l'incident de l'Eurostar, je pris le métro de la Gare du Nord à la Gare Montparnasse, et une jeune fille, qui me marcha sur le pied, s'excusa comme avec contrariété.

J'ai l'impression que pour les Français, s'excuser est vécu comme une humiliation.

 

Ensuite, j'ai vu des Français d'origine Nord-Africaine cracher sur les quais du métro.

En trois mois, j'ai été le témoin de quelques crachats dans la rue à Londres, mais jamais je ne l'ai vu faire dans un lieu public fermé, comme sur les quais.

Pourtant, en dehors des Polonais, des Pakistanais, des Jamaicains, il y a aussi des Nord Africains à Londres.

 

Alors, et si le mal venait des Français de souche finalement ?

Les immigrés prennent le pli, s'adaptent à l'agressivité ambiante, aux Français râleurs, et à Londres, ils s'adaptent aux moeurs si tranquilles et policées des Britanniques.

Et ce qui devrait être la qualité de notre défaut n'est pas évidente.

 

Il n'est en effet même pas certain que notre tempérament vindicatif et contestataire nous serve à défendre nos intérèts.

Comme me l'a fait remarquer une amie suédoise, en France, on manifeste par millions pendant des jours, et tout le monde y perd puisque les réformes passent quand même.

On est toujours dans l'opposition, et on n'a pas appris le consensus qui élève les deux parties. Nos combats sont souvent infructueux.

Alors oui, le modèle à L'Anglo-Saxonne a du bon, et si la qualité de vie y est plus dure, les Anglais la compensent.

Malgré le fait que je sois Français, je ne suis pas loin d'abonder dans le sens de cette boutade Anglaise bien connue : "Dieu a crée la France, le plus beau pays du monde, et pour équilibrer sa création, il y a mis les Français".

Partager cet article

Repost 0
Published by FRED V - dans voyages
commenter cet article

commentaires

Ludo 05/01/2011 13:01


Ne pourrait-on pas concilier bonne manières et polémique de haute volée ?

Un idéal bien formulé qu'on ne trouvera pas dans notre France actuelle, laquelle conjugue plutot arrogance grossière et consensus mou... "je nous déteste donc je suis"..


Présentation

Recherche

Liens