Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 17:41

 

Les derniers Truffaut que j'ai vu m'ont fortement déçu. J'a trouvé "Vivement dimanche" ennuyeux à mourir, avec pourtant Fanny Ardant et Jean-Louis Trintignant comme acteurs, et "Les deux Anglaises et le continent" idem.

Les deux Anglaises m'ont semblé particulièrement mal choisies, sans charme, et s'il est une qualité qu'on peut d'habitude reconnaîte  à Truffaut, c'est de bien choisir ces actrices.

 

En fait, et même si j'ai beaucoup aimé "La femme d'à côté", "Jules et Jim", "Le dernier métro", c'est surtout le cycle Antoine Doinel que j'apprécie, et ce pour Jean Pierre Léaud, pour les actrices, pour Paris, mais encore plus pour des raisons d'identification.

Doinel fait les 400 coups, Doinel est incompris, Doinel est enfermé en centre pour mineurs, Doinel lit Balzac à l'armée,

 et ne s'y sent pas à sa place, Doinel fait du trou,Doinel se projette écrivain, Doinel est fantasque, Doinel écrit...

 

Doinel, c'est donc un peu ma vie mise à l'écran, en moins noir cependant, plus léger une "crucifixion en rose" pour reprendre Henry Miller.

Partager cet article

Repost 0
Published by FRED V - dans cinéma
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens