Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2016 5 30 /12 /décembre /2016 19:40

 

Les animateurs de cette radio passent beaucoup de temps à ridiculiser les électeurs du FN un peu rustres et primaires. Soit. Mais la façon dont ils s'y prennent est violente et méprisante, comme la domination d'une classe sociale sur une autre moins favorisée financièrement et culturellement. Ils devraient relire Bourdieu. Sont-ils eux-mêmes très cultivés? Ils paraissent bien sûrs d'eux, suffisants. Doutent-ils d'eux-mêmes? Se prennent-ils eux aussi pour les cons qu'ils critiquent?

Une remarque d'ailleurs, c'est qu'on ne se moque pas des déficients intellectuels, des mongoliens, mais on ne s'en prive pas pour les cons (mais qu'est-ce un con?) comme s'ils choisissaient librement de l'être (le projet originel d'existence Sartrien). Mais s'ils avaient l'intelligence de Proust ou de Dostoïevski, ils seraient Proust ou Dostoïevski, et pas, par exemple, Coe ou Hanouna. On ne choisit pas plus d'être con que d'être mongolien, de même qu'on n'est pas à l'origine de sa beauté, de son énergie ou de sa vivacité d'esprit (critique du mérite).

Ainsi, je trouve violent le film "Le dîner de cons". C'est un film très méprisant quelque part, et les types qui s'en gaussent (Lhermitte et Huster dans le film) paraîtraient tout aussi cons aux yeux d'Einstein, de Balzac ou de Faraday par exemple, et en plus cyniques et superficiels, en dessous finalement des cons dont ils se moquent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Lawrence King
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Liens