Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 septembre 2017 4 14 /09 /septembre /2017 13:21

Eliminer Laurent Jolloré n'était peut-être pas légal, mais c'était légitime. Un abrutisseur des masses en chef ne pouvait s'accorder avec le projet transhumaniste de "l'enhancement", de l'amélioration des qualités physiques, intellectuelles, émotionnelles, morales de l'être humain. Mais Brian ne pouvait compter sur Maharo pour ce projet. Celui-ci était pris par son travail dans la sécurité, et puis il restait attaché au catholicisme, et la nouvelle humanité lui paraissait quelque peu impie. Il n'était du reste pas sûr d'en être, d'y avoir sa place, car bien que différent par certains côtés, il restait essentiellement "humain".

Par contre, lorsque Brian proposa au Monstre de contribuer au mouvement, et pour ce faire de liquider Jolloré, le Monstre parut enchanté. Après tout, il se considérait comme exclu de l'humanité lui aussi, et s'il avait peur de Brian en maison de correction, s'il était impressionné par lui, son enfance avait été bien plus violente et terrible, et ce à quoi il était parvenu depuis le centre de redressement, c'était un état au-delà de la dangerosité.

Il était une force, et ça le branchait bien le concept de mutant. Il en était déjà un après tout, et pour une fois qu'l était en avance, il serait un précurseur. Trouver sa place, non, il l'avait déjà en forêt, mais intégrer une phalange d'extropiens qui lui obéirait, ça pourquoi pas, c'était une perspective envisageable. Et pourtant, le Monstre avait un nom.  Peut-être restait-il une part d'humanité non révolue en lui, qui le laisserait à jamais étranger à tout, sauf à Brian, l'architecte de la Matrice, le chevalier Jedi passé du côté obscur, le Seigneur Sith.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens