Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2018 5 02 /11 /novembre /2018 19:34

Brian finalement, trouva la vraie foi, indiscutable. Cela ne se fit pas sans mal. Après avoir longtemps été mu par des égarement ineptes au sein du Christianisme, du Bouddhisme, de l’Hindouisme et du Taoïsme, il crut trouver, sous le prétexte fallacieux que l’absence de preuves n’est pas la preuve de l’absence (voir la théière de Russell), le repos en l’adhésion à la licorne rose invisible. En effet, cette croyance était à la fois un acte de foi puisqu’on ne pouvait savoir pourquoi elle était rose car invisible, et un acte de raison car il était logique qu’on ne put la voir puisqu’invisible. Et comment résister à la croyance en son ennemie absolue, l’huître violette, vouée à la damnation parce qu’ayant tenté de persuader les adeptes d’une hérésie, la préférence de la licorne rose invisible (louée soit-elle) pour la pizza  champignon poivron plutôt que pour .la jambon ananas.

L’homme est un animal crédule comme l’écrit Russell.

Mais bien vite, Brian, hosannapasta, s’aperçut de son erreur, Inch Pasta. Il eut un jour la révélation de la vraie foi, et Bobby Henderson est son prophète. Le fait est que le Pastafarisme, culte de notre Dieu Créateur, le Monstre de spaghetti volant, est indubitable. Insistons bien sur l’absence de s à spaghetti, qui exprime le monothéisme le plus strict, même si notre Dieu , le MSV, est tout à fait libre de compter autant de spaghetti qu’Il le souhaite. Les pirates sont des êtres sacrés, car il a été prouvé que moins ils sont nombreux, plus le réchauffement climatique progresse. Donc il faut œuvrer à leur multiplication et s’habiller en pirates pour les honorer. Nous avons nos fêtes, dont le Ramendan où il est conseillé de ne se nourrir que de pâtes, des Ramen de préférence, nos habitudes, nos prières, nos dissensions. Ainsi, pour ceux qui, à force d’hésitation entre se coiffer d’un chapeau journal ou d’une casserole, finalement se livrent à l’impudeur en sortant tête nue, notre croyance préconise le port de la passoire, ce qui règle les atermoiements. Sortir avec une passoire sur la tête, voilà qui, en plus d’être un signe distinctif, est du dernier chic. Luttons pour le droit à arborer fièrement la passoire, symbole de notre religion, et de l’incommensurable sagesse du Monstre de spaghetti volant !

Pour les prières en voilà une significative, et pleine de bon sens :

« La prière du savoir:

Tirons du Monstre volant en spaghetti, sa sauce,

Et de sa sauce, ses nouilles,

Et de ses nouilles, ses boulettes de viande,

Et de ses boulettes de viande, le savoir,

Et du savoir, la connaissance des choses savoureuses,

Et de la connaissance de ces choses, l’amour des spaghettis

Et des spaghettis, l’amour du Monstre volant en spaghetti

Ramen »

 

Mais pour avoir la foi, la grâce, encore faut-il que le Monstre en spaghetti volant daigne vous toucher de son appendice nouillesque.  Il est des divergences entre Pastafariens orthodoxes ou modérés, des hérésies, comme ceux qui, sous le prétexte que le Monstre en spaghetti volant aurait amené notre Prophète s’abreuver au volcan de bière, doute de la perfection de la révélation. Et cependant, qui osera douter de cet argument, qui explique tout, le mal et la théodicée : C’est parce qu’il était ivre lors de la Création du monde que l’on peut comprendre ses imperfections.

 

Et n’oublions pas, pour conclure, que l’existence de la banane est le pire cauchemar de nos adversaires, les athées ! Et non ce n’est pas Schwarzenegger.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

Recherche

Liens