Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2022 6 26 /11 /novembre /2022 01:28

Ukraine, dont l’indépendance se reflète à l’amour pour ton drapeau étoilé, terre de liberté où l’ultralibéralisme n’a plus de limites, où chacun est « maître de son corps », pays le plus corrompu d’Europe, avec la prostitution, le trafic de femmes et d’enfants, la vente d’organes, la vente du ventre des femmes, le plus attractif en termes de pédophilie, comme nous t’aimons ukraine ! En toi, Hunter Biden a trouvé sa patrie d’élection.

Poutine, l’affreux dictateur, a mobilisé de force quelques milliers  d’hommes, Zelenski le pur a contraint tous les hommes ukrainiens à rester combattre, même s’ils ne le veulent pas. Mais le raffinement de Zelensky le sauve. Ses blagues sur les ukrainiennes et leurs trous ouverts à tous pour de l’argent, ses aptitudes de pianiste grâce auxquelles il joue l’hymne ukrainien avec  son pénis, c’est merveilleux. Même Bigard n’a jamais osé. C’est tout ce que l’Occident recherche. Zelensky est tout à fait adapté à nos moeurs. Enfin, les écrivains  ukrainiens remontent le niveau, les frères Klitschko, Usyk… Ah non ce sont des boxeurs…

Bises à Georges Soros et à la ministre ukrainienne, euh, américaine des finances ukrainiennes, Natalie Jaresko , gage de non-ingérence certifiée.

Ps : Entendu une ukrainienne sur Lci, Alla Poedie, qui racontait sans rire que les Russes donnaient leurs enfants aux loups. Oui, oui, c’est bien connu, les Russes ne sont pas comme nous, ils n’aiment pas leurs enfants. Et personne, sur le plateau, ne l’a reprise pour lui dire qu’elle délirait ! On en est là !

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2022 6 26 /11 /novembre /2022 01:27

L’Africain chauffeur de taxi, venu aux Usa pour sauver sa famille. Et alors, a-t-il réussi ? Sa famille a été massacré, mais il y a la meilleure bouffe chinoise aux Usa, dit-il ravi ! Humour masquant mal la triste vision, la triste réalité de l’ultra-libéralisme.

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2022 5 25 /11 /novembre /2022 02:36

Nous n’en pouvons plus de l’influence Russe. Que nous ont-ils apporté ? L’amérique se fait discrète. Leurs grands auteurs, Dostoïevski, Tolstoï, Pouchkine…, leurs musiciens, Stravinsky, Tchaïkovsky, Rachmaninov… leurs réalisateurs, Eisenstein, Tarkowski, Zviaguintsev, toujours de grande qualité, si rares hélas ! Mais les Russes ! Leur langue qu’on nous impose à l’école, obligatoire, cette langue affreuse ! Et puis, tous ces mots qui nous sont imposés (master à la place de maîtrise…). Non ce n’est plus possible.

 Leurs marques de chaussures (nike, reebok), leur musique omniprésente (Rihanna,  Beyoncé, Lady Gaga…), leurs séries, leurs films. Il nous a fallu tant lutter pour préserver la musique française, le cinéma français en imposant des quotas contre l’hégémonie des films et de la musique Russe. C’est bien connu.

Et puis, ces réseaux sociaux avec quoi ils nous contrôlent, et contre lesquels on résiste tant, google, facebook, youtube, twitter, leurs réseaux de distribution (amazon), et microsoft, apple…

Leur idéologie ultralibérale où tout est marchandise,  y compris l’utérus des femmes (gpa), où des combats de chiens sont interdits mais pas les combats d’homme (ufc), auxquels on avait résisté jusque-là, mais leur argent…

Et leurs infâmes resto ! Quand je cherche un resto américain, je n’en trouve pas. Mais ces chaînes d’empoisonneurs, Mc Do, Quick, Burger King, Subway, et ce coca cola qui nous bousille, et qui bousille le monde entier à dire vrai !

Ah mon Dieu !

Et puis, leurs entreprises gigantesques de lavage de cerveau (Pnl, mindfulness, transhumanisme…). Et leurs délires idéologiques qu’ils veulent nous imposer, et nous imposent déjà (théorie du genre, Lgbt, cancel culture…)

Souvenons-nous de leur propagande lorsque, petits, nous écoutions naïvement le générique de Tom Sawyer : « Tom Sawyer, c’est la Russie, le pays de la liberté, il n’a peur de rien, c’est un Russe… » . Et le méchant, c’était Joe l’indien !

Ah, ces Russes.

Mais quand j’ai le cafard, je pense aux philosophes, aux artistes, aux écrivains ukrainiens. Alors, les écrivains ukrainiens : alors, eux… bah, j’en trouve pas.

Bref, on est complètement sous l’emprise Russe, et on ne le savait pas !

Et par-dessus tout, n'oublions pas combien les Russes nous ont manipulé avec leur vaccin Pfizer, quand nous aurions pu acheter le vaccin Spoutnik des américains, contrat crapuleux qui a rapporté des milliards à la Russie! 

 

Partager cet article
Repost0
4 avril 2022 1 04 /04 /avril /2022 00:45

" L'utilisation des mass media, qui, paraît-il, « informent », ne permet à l'information que de s'écouler toujours dans un seul sens, du pouvoir vers les masses. Le seule différence entre l'Est et l'Ouest consiste en ce que, dans le premier cas, il s'agit d'un pouvoir dogmatique, qui n'a pour imposer son discours que la coercition et le crime d'État sur une vaste échelle, alors que, dans le second, l'argent permet de réaliser, de façon subtile et inapparente, l'automatisation robotique des motivations, de créer des envies, de manipuler affectivement l'opinion sans que la finalité du système apparaisse jamais au grand jour. Ceux-là mêmes qui sont chargés d'informer le font le plus souvent à travers les propres verres déformants de leur affectivité et de leur intérêt narcissique et promotionnel ". La colombe assassinée

Partager cet article
Repost0
4 avril 2022 1 04 /04 /avril /2022 00:31

 

Poutine, le « criminel de guerre », entend-on parler partout. Mais tous les massacres dévoilés n’auraient pas eu lieu si l’Europe, les Usa n’avaient pas envoyé des armes et des milliards au gouvernement Ukrainien.  La guerre serait finie depuis longtemps sans cet apport. Les responsables réels de ces charniers sont Macron, Biden, Olaf Scholz

Partager cet article
Repost0
4 avril 2022 1 04 /04 /avril /2022 00:30

 

Entendu ce matin à la radio une liste de maladies incompatibles avec le permis de conduire. Parmi ces maladies, « Alzheimer » ! Or, il y a beaucoup moins d’accidents causés par les malades d’  « Alzheimer » que par des chauffards alcoolisés. Mesure liberticide, encore. Donc, on retire leur permis dès le diagnostic « Alzheimer » posé ! Comment resteront ils autonomes, en campagne par exemple, sans voitures ? Ce sera l’hospice direct ? Supposons que vous ayez absolument besoin de voiture, que vous aimiez conduire tout simplement, que vous ne puissiez vous passer, même psychologiquement, de la liberté que vous donne la voiture, et que vous pensiez avoir des signes de la maladie d’Alzheimer. Que ferez-vous ? Vous ne consulterez pas. Voilà ce que vont entraîner les mesures totalitaires du gouvernement. (Mais peut-être vous obligeront ils, nous obligeront ils, à consulter, régulièrement). Ce contrôle hygiéniste supplémentaire des personnes âgées va générer des pathologies non soignées par une crainte des sanctions, et une vague de suicides.

Il est temps de se débarrasser de ce système. La plus grande violence, c’est celle de l’Etat et de ses institutions inhumaines.

Partager cet article
Repost0
4 avril 2022 1 04 /04 /avril /2022 00:28

 

Je regarde, de temps en temps, des conférences d’intervenants en école de commerce. J’en ressors à chaque fois stupéfait. Stupéfait par la médiocrité, la nullité absolue de leurs interventions. Du verbiage, de la fumisterie qui mêle économie et new age pour au final toujours plus de productivité. Y a-t-il encore une place en ce monde pour ceux que la productivité n’intéresse pas ? Jamais la productivité n’est remise en cause. Folie de notre société de consommation. De plus en plus de productivité, donc de non sens, de stress, puis des thérapies, yoga, méditation, hypnose etc, pour supporter la pression, et être encore plus productif, au lieu de couper le mal à la racine, l’absurdité de ce monde de la productivité. Jamais on ne s’attaque, comme en psychanalyse, aux sources du problème. Cela suit l’évolution des thérapies, où l’on préfère l’adaptation aux normes des TCC à la recherche dérangeante, en profondeur, de la psychanalyse. Pauvreté de notre monde, misère.

Partager cet article
Repost0
4 avril 2022 1 04 /04 /avril /2022 00:28

 

Je critique parfois Le Bris et ses partis pris, mais depuis ma confrontation avec les directeurs de Pol, je le comprends mieux. Les éditeurs parisiens, un petit milieu plein de suffisance, un monde clos où l’argent est le but, où Flammarion loue Houellebecq parce qu’il est numéro 1 des ventes dans 3 pays Européens en même temps, un monde absolument insignifiant !

Restons Stoïques ! Ils sont fous et ils l’ignorent, si pleins de leur délire, de leur lâcheté, de leur conformisme qu’ils en perdent toute dignité. N’oublions pas La Mettrie, « le matérialisme radical est le meilleur antidote à la misanthropie ».

Pour nous, ne nous rendons pas malades pour cela, mais réservons notre assentiment.

Partager cet article
Repost0
4 avril 2022 1 04 /04 /avril /2022 00:27

 

Disponible sur you tube, le conflit entre Stiegler et Enthoven. Stiegler, sincère, incarnation d’une révolte réelle, contre Enthoven, caricature de philosophe de salon, incapable de vraie pensée, incarnation de la domination de caste. Enthoven, Bhl, Finkielkraut, Bruckner, Ferry, les « philosophes médiatiques », invités par les médias parce qu’ils ne sont d’aucun danger pour eux. Stiegler était un danger, lui. Il l’est toujours.

Partager cet article
Repost0
4 avril 2022 1 04 /04 /avril /2022 00:26

 

« Mouchette » illustre bien les thèses d’Alice Miller. Elle n’a pas d’interlocuteur valable. Personne ne la comprend, et elle subit beaucoup de violence sans présence d’au moins une personne, sans « témoin secourable ». Sa mère est malade et indifférente. Elle est d’ailleurs jouée par Marie Cardinal, qui a écrit « les mots pour le dire », où elle décrit sa thérapie et les origines de son mal-être, la violence de sa mère. Le père de Mouchette est violent avec elle. Ses camarades d’école la rejettent. Son institutrice, également, lui dit qu’elle chante mal, et la maltraite. Elle rencontre un braconnier, qui semble plus ouvert, qui aurait pu… Mais il la viole. La femme du garde champêtre aurait pu la comprendre, mais elle s’y prend mal, et Mouchette prend la fuite. Les garçons du village ont un comportement odieux avec elle. Quand sa mère meurt, l’épicière l’invite, et lui offre un café, et une pâtisserie, mais lorsqu’elle constate une égratignure sur sa poitrine, elle la considère mal, et Mouchette casse, par mégarde, un bol. Du coup, l’épicière lui dit que c’est une trainée, qu’elle a le mal dans ses yeux. Finalement, Mouchette s’enfuit, seule, et, sans soutien, ni place dans ce monde, ni amour, ni espoir, elle s’enroule dans une robe et roule dans la rivière où elle se suicide.

Illustration de la violence sociale, du conformisme destructeur, et des ravages que causent l’absence d’un seul témoin secourable qui eut pu sauver Mouchette, témoin si utile, si essentiel à l’enfant, l’adolescent, l’homme même.

Partager cet article
Repost0